Outils oncogériatriques

Evaluations oncogériatriques

Evaluation oncogériatrique standardisée

Grille oncodage ou G8

Fiche de Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP)

Parcours de soin du patient

◊ Fiches complémentaires "Voies orales" anticancéreuses

 

Face à la croissance du nombre de sujets âgés atteints d'un cancer et afin de lutter contre deux dérives majeures : l’obstination déraisonnable et l’absence de prise en charge thérapeutique, les évaluations oncogériatriques ont été mises en place.

 

les évaluations oncogériatriques

L'évaluation gériatrique consiste en l'exploration de la situation d'une personne âgée par un interrogatoire et un examen médical. Des échelles d'évaluation complètent la consultation.

Cette évaluation permet d'apprécier l'état fonctionnel d'un patient, son degré d'indépendance dans les gestes et activités de la vie quotidienne, son état psychique (humeur, anxiété), cognitif et son état de nutrition. Elle apprécie également l'équilibre du patient, par des tests simples et recherche la notion de chutes.

Les antécédents du patient et ses pathologies en cours sont également colligés, de même que les traitements pris par le patient, afin de rechercher d'éventuelles interactions, précautions d'emploi, ou contre-indications au traitement du cancer.

L'environnement social du patient est également apprécié par les personnes de son entourage (conjoints, enfants, amis) susceptibles de l'aider dans la vie quotidienne et pendant la période de traitement de la pathologie tumorale.

L'évaluation gériatrique est le plus souvent réalisée par un oncogériatre, qui est un gériatre ayant une formation spécifique en oncologie. Elle est souvent complétée par l'intervention d'une IDE, d'une assistante sociale, parfois d'une diététicienne voire d'un kinésithérapeute.

Ainsi, le médecin gériatre pourra aider le médecin oncologue dans la proposition thérapeutique. Dans tous les cas, l'oncologue et le gériatre collaborent en vue d'apporter la réponse la plus adaptée et la plus personnalisée au traitement du cancer, en tenant compte de la fragilité et de la volonté de la personne soignée.

Afin d'aider l'oncologue dans sa décision, d'une part, et d'aider le gériatre dans son évaluation, d'autre part, un formulaire de demande d'évaluation gériatrique a été élaboré listant les items nécessaires à une meilleure connaissance de la situation.

 

 

L'évaluation oncogériatrique standardisée

Une des priorités de l’UCOG a été de mettre en place une évaluation oncogériatrique harmonisée au sein de la région Bretagne. Un outil a été créé en ce sens, répertoriant les tests "incontournables" à réaliser lors de l'évaluation du patient. Ce document est appelé à évoluer après une période d'utilisation par les gériatres.

Vous pouvez dès à présent la télécharger:

Vous avez également à votre disposition une fiche qui permet de lister les items nécessaires à une demande de rendez-vous pour une évaluation oncogériatrique standardisée.

 

Différentes grilles d'évaluation sont à disposition des médecins pour une meilleure prise en charge des sujets âgés porteurs d'un cancer.

Plusieurs outils sont mis en ligne  (Balducci, score de Lee, CIRS-G, IADL, ADL, MMS, MNA....) et ils peuvent être compléter directement en cliquant ici.

De plus, une application a été créée (dans apple store) afin de télécharger les différentes outils d'évaluation gériatrique de dépistage. Vous trouverez des informations sur cette application en cliquant ici.

 

 

La grille Oncodage (ou G8)

Une autre priorité consiste à développer l’utilisation du G8, afin de dépister une fragilité chez les personnes âgées de 75 ans et plus présentant un cancer ou une hémopathie maligne. Cet outil permet, d’une part, d’orienter les personnes dépistées « vulnérables » vers une consultation gériatrique approfondie, et d’autre part, de sensibiliser les professionnels de santé des services de soins (médecine, chirurgie) à "la culture oncogériatrique".

Plus tôt le dépistage  d’une fragilité sera effectué, plus vite sera adaptée la prise en charge thérapeutique et globale du patient.

La grille oncodage (G8) est partiellement utilisée et demande à être déployée rapidement. Les IDE territoriales, formées à l’outil, ont débuté la sensibilisation auprès des équipes des établissements de santé publics et privés les plus concernées.

Vous pouvez télécharger ici la grille G8 établie par l'UCOG Bretagne ainsi que la grille oncodage mise à disposition par l'INCA; Afin de compléter le formulaire, un lien internet permettant de calculer l'IMC est mis à votre disposition.

Un fichier excel a été réalisé afin de faciliter le remplissage de la grille G8. Vous trouverez ici un document que vous pouvez enregistrer sur votre ordinateur et compléter ainsi la grille directement en remplissant les items et imprimer le document afin de l'intégrer au dossier patient.

Afin d'utiliser le fichier, il faut mettre le niveau de sécurité des macros au plus bas.Si vous avez besoin d'informations complémentaires sur ce document et si vous souhaitez le personnaliser pour votre propre utilisation, vous pouvez appeler le 02 98 22 39 80 ou envoyer un mail à delphine.deniel-lagadec@chu-brest.fr.

 

 

 

Les fiches de Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP):

Maintenant apparait sur les fiches de compte-rendu RCP des items spécifiques liés la prise en charge ongériatrique:

        - la date du G8

        - le score du G8

        - si évaluation gériatrique standardisée demandée

Théoriquement, la RCP doit avoir lieu  après le dépistage de la fragilité du patient par la grille G8, car le score obtenu peut influerla proposition thérapeutique. Le score inférieur ou égal à 14 peut induire une évaluation oncogériatrique, qui apportera des éléments précis sur l'état de santé du patient avant traitement (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, thérapies ciblées, hormonothérapie, soins de support).

 

◊ Parcours de soin du patient

Afin d'orienter de façon optimale, les patients de 75 ans et plus atteints d'un cancer, un schéma représentant le parcours coordonnée en oncogériatrie a été établi par l'équipe du territoire 2.

 

 

◊ Fiches complémentaires "Voies orales" anticancéreuses

L’Observatoire dédié au Cancer a élaboré des fiches « Voies Orales» (VO) pour chaque molécule anticancéreuse destinées aux patients et aux professionnels de santé que vous pouvez retrouver sur les sites internet suivant : 

www.omeditbretagne.fr

www.oncobretagne.fr

L'UCOG Bretagne, en partenariat avec l'Obsevatoire dédié au cancer et l'UCOG Pays de la Loire, ont réalisé des documents complémentaires aux fiches VO existantes. Ces fiches visent à sécuriser l’administration de la thérapie tout en maintenant une qualité de vie et une autonomie optimale pour le patient.

La fiche destinée aux patients âgés utilise un vocabulaire approprié, une taille de police adaptée et des pictogrammes explicites. Des recommandations concernant les conditions de prise, de conservation, la gestion des effets secondaires spécifiques aux sujets âgés… y sont détaillées.

Afin de répondre aux attentes des professionnels, des fiches spécifiques ont été créées pour les IDE exercant en EPHAD ou à domicile pour les pharmaciens ainsi que les médecins généralistes.

Vous pouvez télécharger ces fiches en cliquant sur les liens suivants :